Muztagh Ata, Le Père des glaciers

Du pays des purs au pays qui s’efface

Édité le 2 octobre 2019 par les Éditions du Mont-Blanc, par Catherine Destivelle.

Acheter le livre
Retour à la fiche du livre

– Extrait –

« La jeep disparut derrière un rocher. Désormais, nous n’étions plus que trois, face à un embranchement de pistes ensablées. À mesure que se dissipait le nuage de poussière que les roues avaient soulevé, se révélaient des montagnes fauves. Pétrifiées depuis le temps où elles se levèrent contre l’impatience du magma, elles avaient été frappées en pleine ruade il y a des années-lumière, à l’ouest des Himalayas. Là où la jeep nous avait déposés, Jeff et moi, aux confins du Pakistan et de l’Afghanistan. Avec un Pakistanais qui flottait dans son pyjama.

Devant nous, les ruines d’un bâtiment de torchis s’affaissaient dans le sable : l’humble temple d’une religion depuis longtemps oubliée, effacée par les vents. Subitement, besoin de m’en approcher pour lui demander la permission de pénétrer dans le paysage. Le vent entre les murs abandonnés me souffla sa réponse : c’était oui. C’est du moins ce que je décidai. Des approbations, des protections, nous allions en avoir besoin… Je ne voulais en négliger aucune.

Au bord de la piste poussiéreuse ouverte à tous les vents et à tous les possibles, je pris une profonde inspiration. Une sensation de liberté m’emplit les poumons. Je la mis dans mon sac à dos de souvenirs précieux. Ça, au moins, ça ne pesait pas lourd. Et ça pouvait toujours servir.

Jeff, qui était moins sensible que moi aux encouragements des courants d’air, m’entraîna. Le bagage léger, nous sommes partis d’un bon pas. Pas de temps à perdre, nous étions en mission. Pas là pour faire du tourisme. Nous partions faire un trek. Enfin… pour commencer. Premier objectif : remonter les vallées de l’Hindou Kouch. Nous enfoncer dans ce massif qui, sur 800 km du nord au sud, sépare l’Afghanistan du Pakistan. Ses points culminants – le Tirich Mir (7 708 m) et le Noshaq (7 492 m) – seraient nos boussoles. »

Le Kongur, vu du lac Karakol avec des Kirghizes
Le Muztagh Ata, vu du lac Karakol
2Route vers Drasan, Hindou Kouch, Pakistan
Tingri, Tibet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *