Cuba

Pour une fois, ce n’est pas un récit autobiographique en montagne, mais une fiction sur une île. Une île à la dérive. C’était une période « especial ». Ce qu’il y avait de « especial », c’est qu’il n’y avait rien. Rien dans les magasins, rien à manger, nada. Par contre, il y avait de la salsa! Et de l’huile d’olive au marché noir. Et des dindons dans les baignoires. Vadrouille et magouille au pays de la débrouille… Une fiction déjantée, entre surréalisme flamboyant et communisme déclinant.

(Récit en cours d’écriture)

Répondre à Sanchez Marie-Line Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Cuba”